Trois mises plutôt qu'une

TROIS MISES PLUTOT QU'UNE




L’élevage des vins blancs chez Ropiteau Frères n’est pas une recette figée mais s’adapte au millésime. Cette année les 2016 ont été mis en bouteille en trois fois. Un choix dicté par les dégustations des vins en élevage.

 

Les millésimes se suivent mais ne se ressemblent pas et l’élevage des vins suit le même adage chez Ropiteau Frères.

 

Les dégustations guident le viniculteur dans ses choix de mises en bouteille avec en trame la recherche de structure, complexité et finesse. Des élevages sous-bois et sans batonnage, plus ou moins longs en fonction de la maturation naturelle des vins. L’idée étant de laisser le vin évoluer à son rythme.

 

Les premières mises ont eu lieu en juillet afin de conserver la fraîcheur du chardonnay. Elles concernaient une partie des appellations village.

 

Deuxième mise en novembre 2017 pour certains premiers crus de Chassagne-Montrachet, Puligny-Montrachet et Meursault et pour le Corton-Charlemagne. Un élevage de 14 mois pour de grands flacons intenses et complexes.

 

Une troisième mise en bouteille après deux mois sur lies en cuve inox, pour permettre aux vins de s’affiner et de gagner en complexité pour les premiers crus de Meursault et la cuvée du Meursault de Ropiteau (qui marie plusieurs parcelles), le Saint-Aubin premier cru sur Gamay, l’Auxey-Duresses en janvier.


jan. 2018           mises en bouteille           Bourgogne 





Ropiteau Frères en images



Liens

http://www.caves-ropiteau.com/

Facebook

Où nous trouver?


Agrandir le plan