Meursault, dégustation verticale


Meursault Ropiteau Frères 2003

DEGUSTATION VERTICALE

« Le Meursault de Ropiteau »: l'excellence en neuf millésimes



 

Un homme se dévoile à travers ses vins : 9 expressions du vin emblématique de la maison Ropiteau Frères qu’est le Meursault. Une verticale qui exprime tout le travail mené depuis neuf ans.

Issu de l’assemblage de différentes parcelles en appellation village, chaque millésime porte en lui les caractéristiques climatiques de l’année, le travail du viticulteur et celui du viniculteur pour un style que l’on veut néanmoins retrouver chaque année : la recherche de l’expression du terroir dans son millésime, la pureté, l’élégance, la finesse et la longueur en bouche.

 

2003, année de la « canicule » et premier millésime du viniculteur Nicolas Burnez chez Ropiteau Frères. Même si ce n’est pas son millésime préféré, 2003 a donné des vins structurés et assez ronds. Des vendanges très précoces (aux alentours du 21 août) et chaudes, autant de conditions difficiles surtout pour le chardonnay. Un élevage court et des mises en bouteilles rapides (juin 2004) ont permis d’atténuer le caractère légèrement boisé du vin lié à « l’effet millésime ».

 

2004 est à l’opposé. Un millésime acide, net et précis avec des fermentations alcooliques rapides et des fermentations malolactiques longues, obligeant à des mises en bouteilles tardives. Résultat : une belle tenue malgré un élevage long (14 à 16 mois en fût selon les cuvées).

 

2005, une vinification facile, un élevage sans encombre pour un excellent millésime de garde malgré une certaine tendance à se fermer durant les premières années. Le vin est plus structuré, charnu et ferme grâce à la bonne maturité des raisins.

 

2006, à ce jour c’est toujours le préféré du viniculteur et d’après lui le plus réussi. Un vin équilibré et complexe. Ce vin est issu d’un assemblage de différentes parcelles de Meursault situées en plaine et en coteau, vendangées à la main entre le 19 et le 27 septembre 2006. La vinification s’est faite en douceur. L’élevage sur lies a duré 13 mois, avec 20% de fûts neufs et un seul batonnage pour ne pas alourdir le vin.

L’assemblage de la cuvée c’est fait en cuve inox où le vin est resté deux mois pour parfaire son élevage, avant la mise en bouteille quinze mois plus tard.

 

2007 un millésime plus simple avec cependant un bon équilibre mais moins de complexité. Un Meursault qui s’appréciera dans sa jeunesse, actuellement. Tout en finesse et élégance mais moins dense que le précèdent.

 

2008 rappelle le 2004 mais avec plus de matière et de densité. Les vinifications ont été longues et les fermentations malolactiques languissantes ont donné au final un Meursault assez tendu. 

 

2009, un millésime de garde dans l’opulence extrême. Très apprécié des amateurs pour son expression intense et riche, caractéristique des blancs de cette année.

 

2010, un très bon millésime équilibré et croustillant qui a subi une météo chaotique et difficile. La date de récolte a été déterminante pour réussir à en extraire le meilleur. Il occupe la troisième place dans le classement des Meursault préférés de Nicolas Burnez et montre tout le talent du vinificateur.

 

2011 est peut-être le plus difficile mais aussi le plus proche de la recherche du viniculteur : pureté finesse, élégance. Toujours en cours d’élevage il montre déjà une vraie personnalité : fin, tendu avec une superbe complexité. La deuxième place du classement « coup de cœur ».

 

Un style s’affine et s’affirme : recherche de la finesse et de la pureté.

 

S’affine en vinification avec la recherche de fermentation alcoolique courte et de fermentation malolactique rapide pour obtenir un vin plus sur la réduction (effectif sur les derniers millésimes) et ce pour favoriser un potentiel de garde. La nouvelle cuverie, inaugurée en 2011, permet plus de souplesse et surtout un travail de broderie avec les petites cuvées cousues main de la maison Ropiteau Frères.

S’affirme dans les vignes où l’implication du viniculteur est déterminante.

2016           dégustation verticale          Meursault



Meursault 2003-2011

Médailles et récompenses

 
  • Millésime 2003

Concours des Grands Vins de France de Mâcon 2005 : Argent

International Wine Challenge 2005 : Or

  •  

    • Millésime 2004

Japan Wine Challenge 2006 : Or

  •  

      • Millésime 2006

Concours Mondial de Bruxelles 2008 : Grand Or et Best White Wine 2008 (ce trophée revient au vin ayant obtenu la note la plus élevée dans sa catégorie)

  •  

  • Millésime 2007

Concours Général Agricole de Paris 2009 : Argent

International Wine Challenge 2009 : Argent

  •  

  • Millésime 2008

Concours Général Agricole de Paris 2010 : Or

Vinalies Internationales 2010 : Argent

International Wine Challenge 2010 : Argent

  •  

  • Millésime 2009

Concours Mondial de Bruxelles 2011 : Argent

Mundus Vini 2011 : Argent

  •  

  • Millésime 2010

Concours Général Agricole de Paris 2012 : Or

Concours Mondial de Bruxelles 2012 : Argent

Ropiteau Frères en images



Liens

http://www.caves-ropiteau.com/

Facebook

Où nous trouver?


Agrandir le plan