Comme une cathédrale



Une nouvelle cuverie de vinification

Comme une cathédrale

Elle aura de la cathédrale le nom et l’inspiration. Pour le style ne cherchez ni l’art roman ni l’art gothique. C’est à l’intérieur qu’il faut chercher l’esprit du lieu. Celui quasiment sacré qui participe de la création du vin, lieu essentiel qui accompagne sa naissance, lieu où pendant ses tous premiers instants il se révèle au monde et dessine pour toujours les traits de son caractère que le temps ne fera qu’affiner !

 

Cette cuverie inaugurée avec le millésime 2011 abritera 57 cuves inox compartimentées aux volumes des climats, de 4 à 50 hl pour une capacité totale de 2 000 hl, soit près du double d’avant.

 

Des cuves dernière génération à la température contrôlée au degré près par leur ceinture thermique. Pour le vinificateur cela signifie une entière souplesse de travail et une absolue liberté dans ses choix de vinification guidés uniquement par l’exigence des vins et non par des contraintes techniques.

 

Un bon matériel permet toutes les orientations possibles. En fait le très discret Nicolas Burnez qui élabore les cuvées couture de la maison Ropiteau Frères depuis 2003 avec la plus grande douceur, a le sourire car il pourra laisser libre court à leur nature et, espérons-le, en capter l’âme !

 

Entré en raisin, pressuré avec deux pressoirs pneumatiques, le plus souvent, le moût est débourbé 24 heures pour débarrasser le vin de ses bourbes grossières sujettes aux déviations aromatiques. Le viniculteur aime à démarrer les fermentations selon leur rythme propre en cuve au moins trois jours avant d’entonner directement en cave par gravité sans pompage.

 

650 à 800 pièces par an suivent ensuite leur élevage dans des caves désormais climatisées car même si la plus ancienne date du 15è siècle elle subissait parfois des variations de température. Les vins passent leur seconde fermentation dite malolactique avant d’être patinés par l’élevage de huit à quatorze mois selon les climats et les millésimes.

 

Enfin les vins seront remontés une dernière fois à la cuverie pour être assemblés et finir leur bonne homogénéisation sous inox pendant environ trois mois avant l’ultime étape de la mise en bouteille.

 

La cour a été elle-même repensée pour permettre une meilleure arrivée des raisins. La fluidité encore et toujours pour des vins purs et aériens dans l’esprit lumineux de Ropiteau Frères. 


Ropiteau Frères en images



Liens

http://www.caves-ropiteau.com/

Facebook

Où nous trouver?


Agrandir le plan